Workation ou télé travel : externaliser le travail

Apparu il y a près de dix ans en Californie, le workation (contraction de work et vacation) se concrétise de plus en plus dans de nombreux domaines d'activité. Au-delà, les offres alternatives de lieu de travail mêlant plaisir et environnement studieux fleurissent chez différents opérateurs.

Le phénomène prend de l’ampleur, et pas seulement auprès de la jeune génération… De jeunes entrepreneurs, employés de start-ups, indépendants et même employés d’entreprises plus classiques investissent des cadres atypiques pour exercer leur travail. En France ou à l’étranger, les alternatives « exotiques » de lieu de travail se multiplient.

Apparu il y a près de dix ans en Californie, le workation (contraction de work et vacation) se concrétise de plus en plus dans de nombreux domaines d’activité. Au-delà, les offres alternatives de lieu de travail mêlant plaisir et environnement studieux fleurissent chez différents opérateurs.

Une époque propice à l’innovation

La crise sanitaire mondiale a indirectement promu la mise en place du télétravail dans nombre d’entreprises. La réalité de l’efficacité d’un tel mode de fonctionnement a, dans son sillage, permis d’envisager des réalités de travail bien différentes du fonctionnement traditionnel. Le présentiel ne revêtant plus la seule « norme » audible en tant que mode de collaboration, des alternatives toujours plus inventives d’environnements de travail voient le jour. Espaces collaboratifs, coworking, pièces dédiées dans le foyer… le pas vers une externalisation toujours plus lointaine est aujourd’hui franchi.

Parallèlement, la numérisation progressive du monde du travail offre de nouvelles perspectives. Les digital nomades, nommés ainsi car exerçant leurs activités professionnelles en dehors du cadre physique de l’entreprise, se multiplient dans nombre de secteurs d’activités et, la compatibilité d’un tel mode de vie avec des emplois de plus en plus diversifiés ouvrent de nouvelles possibilités, toujours plus innovantes.

Lire aussi : les Digital nomades

De surcroit, la Société tout entière s’interroge désormais sur les questions d’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle ainsi que sur la notion de bien être dans le travail… autant de sujets propices au foisonnement de concepts novateurs que d’aucun jugeront « farfelues » et d’autres « révolutionnaires ».

En effet, devant le succès du nomadisme et du coworking, l’idée d’aller encore plus loin dans le concept de l’externalisation a fait naitre des espaces hybrides mêlant zones de travail et environnement de vie en communauté où la location de chambres et d’espaces communs permet de créer un espace étonnant qui sait séduire nombre d’adeptes. Mais le développement de cette pratique ne s’arrête pas là.

Une surenchère d’alternatives

Devant le succès du phénomène et la convergence des questionnements sociétaux, l’idée d’implanter ce type de lieux hybrides dans des endroits géographiques privilégiés a naturellement émergée. Ainsi, nombre de ses espaces proposent désormais d’investir des environnements en dehors des villes pour découvrir les côtes maritimes, la montagne, la campagne… le tout afin d’allier les vertus de l’environnement extérieur sain à l’environnement intérieur studieux.

Dans cet élan, le télé travel pousse encore plus loin le phénomène et propose d’allier tourisme et travail. L’idée est de découvrir un pays ou une région du monde en proposant un environnement de travail complet. Travailler une langue étrangère, cultiver la renommée d’une Marque, consolider un réseau à l’international… les arguments ne manquent pas pour promouvoir ce type de nomadisme.

Le site The real travel propose par exemple des produits touristiques permettant de télétravailler sur une longue période dans les meilleures conditions, en France ou à l’étranger, jumelée à des prestations écoresponsables de tourisme. Nombre de voyagistes et de groupes hôteliers proposent eux aussi ce type de produit dans leurs catalogues augurant peut-être un futur du secteur du tourisme dans une période où celui-ci souffre particulièrement de la crise sanitaire.

Des États surfent même sur cette vague… en proposant des visas longue durée, les Emirats Arabes Unis ou l’Ile Maurice ont été les pionniers du phénomène mais, désormais la liste des pays accueillant les digital nomades ne cesse de s’allonger. Le site ETIAS VISA les répertorie tous et vous donne les conditions d’accès à ses visas d’un nouveau genre. Pour les entreprises, intégrer cette nouvelle forme de travail est un véritable défi car il bouscule fondamentalement les habitudes historiques mais s’inscrit dans un phénomène plus vaste auquel celles-ci ne pourront longtemps rester hostiles.

Nos valeurs
Au sein de l’Observatoire de la Compétence Métier, notre ambition première est de remettre l’humain au centre de l’équilibre des entreprises.

Depuis sa création, l’Observatoire de la Compétence Métier s’est donné pour mission de fédérer et d’informer les professionnels et les particuliers sur la nécessaire préservation et promotion de l’humain ainsi que de la compétence métier en entreprise. Nous sommes en effet convaincus que la compétence métier et l’expertise des femmes et des hommes qui composent l’entreprise se révèlent à long terme un patrimoine inestimable.

Notre ambition, au travers de nos publications, est d’affirmer avec conviction que ces valeurs sont le véritable patrimoine de l’entreprise, la réelle valeur ajoutée et surtout la meilleure protection contre les dérives actuelles que sont la standardisation, la vision court-termiste et le nivellement par le bas des logiques d’entreprise.