Les pionniers de l’économie verte

Experts du marché du travail, pouvoirs publics et écoles de formation ne cessent de leur prédire un avenir radieux, les métiers de l’écologie ont le vent en poupe.

Mais en quoi consistent ces nouvelles professions et qui sont ces pionniers de l’économie verte ?

À la convergence de deux enjeux majeurs, l’emploi et l’écologie, les métiers liés à l’environnement offrent une solution de plus en plus attractive, notamment auprès des plus jeunes qui peuvent ainsi concilier intérêt personnel (donner un sens à son activité) et intérêt général (préserver la planète).

La transition écologique ouvre en effet de nouvelles opportunités d’emplois. Elle fait évoluer les métiers existants mais aussi en crée de nouveaux. Selon les derniers chiffres du Commissariat général du développement durable, entre 2004 et 2014, le nombre d’emplois environnementaux a augmenté de plus de 35 %, soit à un rythme annuel moyen de 3,1 %, très supérieur à celui de l’ensemble de l’économie (0,3 %). Il existe quelque 150 000 métiers verts dont la finalité est spécifiquement environnementale et près de 4 millions de métiers dits verdissants qui intègrent des compétences environnementales dans leur activité.

Ces dernières années, entreprises, collectivités territoriales et organismes publics ou privés n’ont cessé de créer de nouvelles fonctions afin de répondre à de nouvelles exigences liées à la diffusion d’éco-gestes, d’éco-technologies, d’éco-produits, de nouvelles façons de se déplacer, de nouvelles techniques de construction…

Ces nouveaux métiers, souvent méconnus du grand public, contribuent pourtant à changer en profondeur les habitudes, en transformant les méthodes de travail vers plus de transversalité, les process de production pour limiter leur impact environnemental et parfois la mission même de l’entreprise compte tenu des nouvelles attentes sociétales. Derrière ces nouvelles professions, des femmes et des hommes aux convictions affirmées.

Nos valeurs
Au sein de l’Observatoire de la Compétence Métier, notre ambition première est de remettre l’humain au centre de l’équilibre des entreprises.

Depuis sa création, l’Observatoire de la Compétence Métier s’est donné pour mission de fédérer et d’informer les professionnels et les particuliers sur la nécessaire préservation et promotion de l’humain ainsi que de la compétence métier en entreprise. Nous sommes en effet convaincus que la compétence métier et l’expertise des femmes et des hommes qui composent l’entreprise se révèlent à long terme un patrimoine inestimable.

Notre ambition, au travers de nos publications, est d’affirmer avec conviction que ces valeurs sont le véritable patrimoine de l’entreprise, la réelle valeur ajoutée et surtout la meilleure protection contre les dérives actuelles que sont la standardisation, la vision court-termiste et le nivellement par le bas des logiques d’entreprise.