Petits mensonges en entreprise

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

Petits mensonges en entreprise

9 janvier 2022

Du salarié qui enjolive son CV à son arrivée en entreprise au DRH qui dissimule des informations importantes sur un futur plan social, la liste des mensonges au travail peut être longue. Ces derniers sont bien pratiques pour faciliter le quotidien et en tirer des profits immédiats. Cependant, les conséquences peuvent devenir néfastes, notamment sur la productivité, lorsque le mensonge est généralisé. 

Pourquoi mentir en entreprise ? 

Non-vérité, contre-vérité, demi-vérité, le mensonge peut prendre différentes formes en entreprise. Malgré les valeurs de transparence et de confiance prônées dans le monde professionnel, le mensonge est devenu aujourd’hui une pratique largement répandue, que ce soit au niveau des salariés ou de la direction. 

Mentir pour gagner du temps reste l’une des formes de mensonges les plus courantes sur son lieu de travail. Le mensonge peut également prendre l’apparence de fausses promesses faites à un employé. La rétention d’informations est également un type de mensonge fréquent et permet d’avoir un certain ascendant sur un subordonné. Cette pratique est souvent utilisée par les personnes qui craignent pour leur poste. Enfin, le mensonge peut être utilisé pour éviter certaines sanctions ou se préserver.

Les conséquences d’un mensonge en entreprise 

Bien souvent, un petit mensonge n’a pas de conséquences de grande ampleur pour l’entreprise. Mais ce n’est pas toujours le cas, comme en témoigne par exemple l’affaire Jerôme Kerviel qui a coûté pas moins de 4,9 milliards d’euros à la Société Générale. Dans un autre registre, le caractère nocif d’un gel utilisé pour fabriquer des prothèses mammaires de l’entreprise PIP a engendré le décès de plusieurs femmes. 

De manière générale, le mensonge en entreprise peut conduire à des relations de travail faussées et malsaines et cela peut nuire à la productivité de l’entreprise mais également à son image. La confiance peut être brisée et cela peut parfois faire perdre des clients. 

Mais alors, comment gérer le mensonge en entreprise ? Il est important de commencer par appliquer une communication interne et externe efficace. Plus il y a de transparence, moins il y a de place pour le mensonge ou pour la rumeur. Enfin, il est également possible de détecter le mensonge, notamment lors d’un entretien d'embauche, à travers l’analyse du discours et du langage du candidat ainsi qu’en lui posant des questions précises sur son parcours passé. 

Nous sommes amenés à mentir plusieurs fois par jour dans le cadre personnel et professionnel. Dans ce cas précis, le mensonge est bien souvent bénin sauf s’il est mis en œuvre pour nuire à l’entreprise, auquel cas il peut avoir de graves  conséquences sur cette dernière.