L'État s'engage dans la relocalisation industrielle

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

L'État s'engage dans la relocalisation industrielle

26 mars 2022

Avec la crise sanitaire, l'État a pris conscience de la nécessité de renforcer l'industrie française et d'assurer son autonomie économique. Dans cette optique, le plan France Relance a été mis en place en septembre 2020 pour engager le processus de relocalisation industrielle. 

Vers l'indépendance industrielle

À force de délocaliser, la France a contribué à fragiliser certains territoires en matière de production et d'approvisionnement. Pour remédier à cela, l'État a débloqué un budget de 35 milliards d'euros pour soutenir l'industrie française et encourager la relocalisation. Cette aide est précieuse pour les industriels qui souhaitent recentrer leur activité sur le territoire national. 

Pour bénéficier de ce soutien, le Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance a lancé deux dispositifs ambitieux :

  • Un appel à projets « Relocalisation » destiné aux projets issus des secteurs en crise : santé, électronique, agroalimentaire, intrants essentiels de l'industrie (chimie, matières premières, etc.) et 5G.
  • Un appel à projets « Territoires d'industrie » pour soutenir les investissements industriels qui auront un impact fort sur la société et l'économie française.

Avec la crise sanitaire, le domaine de la santé est au cœur du plan de relocalisation. L'État comprend l'urgence d'assurer l'indépendance sanitaire de la France en relocalisant la production d'appareils médicaux et l'approvisionnement en médicaments. 

France Relance : de nombreux projets soutenus dans le cadre de la relocalisation

L'État soutient 72 nouveaux lauréats en février 2022 dans le cadre de l'appel à projets « Relocalisation dans les secteurs critiques », totalisant un nombre de 477 projets soutenus dont 311 portés par des PME. 

Avec une enveloppe de 850 millions d'euros, des projets variés sont financés, comme : 

  • Le développement des réseaux numériques des sites de production (construction d'infrastructures, installation de la 5G, etc).
  • La création d'unités ou de lignes de production (automatisation, digitalisation, etc).
  • La création d'infrastructures de services aux entreprises (solutions d'hébergement, plateformes de service à destination des industriels, etc).
  • Des investissements « verts » pour assurer la transition écologique et énergétique (production d'énergie renouvelable pour l'industrie, etc). 

Ces projets menés dans le cadre de la relocalisation ont pour but de redonner à l'industrie française une plus grande autonomie. Ils impactent de manière positive le marché industriel. D’une part, ils contribuent à la création d'emplois incluant les personnes en situation de handicap. D’autre part, ils soutiennent la cause environnementale par la volonté de réduire les émissions en CO2 et l'empreinte carbone.