La substitution de l’emploi par le travail

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

La substitution de l’emploi par le travail

29 mars 2022

Nous évoquions déjà en 2019 la phrase clé de Dennis Pennel, directeur général de la World Employment Confederation : “Nous nous trouvons à un moment charnière qui pourrait déboucher sur une substitution de l’emploi par le travail ”. Deux ans après le début de la crise sanitaire, alors que le rapport au travail a été totalement chamboulé, cette affirmation prend tout son sens. 

L’emploi et le travail : deux notions différentes

Dans le langage courant, les mots “emploi” et “travail” sont utilisés pour dépeindre le même concept. Pourtant, ces deux termes n’ont pas le même sens. L’emploi s’apparente à toute activité qui vise la production de biens ou la fourniture de services, contre rémunération, en étant rattaché à une organisation. Il n’est ainsi qu’une forme de travail parmi tant d’autres. Nous pouvons en effet être confrontés également à du travail de production à usage propre, du travail bénévole, du travail indépendant ou encore du travail de stagiaire sans rémunération. Évoquons également tout le travail invisible, qui englobe l’éducation des enfants et les tâches ménagères. 

Les nouvelles attentes des actifs en 2022

Le fameux emploi stable en CDI a longtemps été le Graal pour les Français, mais il n’a désormais plus autant le vent en poupe. Deux explications majeures peuvent être mises en avant. 

Premièrement, l’arrivée des générations Z et Y sur le marché du travail. Leurs attentes sont radicalement différentes et ces nouveaux actifs aspirent à une plus grande flexibilité, à de la liberté et à un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 

En second lieu, la crise sanitaire a aussi modifié nos habitudes et nos convictions. De nombreux salariés ont saisi “l’occasion” pour se reconvertir et pour explorer de nouveaux horizons. Alors que le CDI était jusqu’à présent synonyme de stabilité, ce symbole s’est totalement effondré dès le début de la pandémie et du recours massif au chômage partiel. 

L’emploi salarié n’est plus la norme absolue aujourd’hui et chacun peut créer son propre travail. Nous assistons à une véritable transformation du monde professionnel, qui répond aux nouvelles envies des actifs d’aujourd’hui et de demain.