Attrition, le nouveau mal de l’entreprise

L’usure progressive de la motivation, la baisse du sentiment d’appartenance à une culture d’entreprise, le désengagement progressif des collaborateurs conduisant parfois à un départ volontaire, sont autant de facteurs constituant le phénomène d’attrition.

L’usure progressive de la motivation, la baisse du sentiment d’appartenance à une culture d’entreprise, le désengagement progressif des collaborateurs conduisant parfois à un départ volontaire, sont autant de facteurs constituant le phénomène d’attrition.

Chronique dans certaines entreprises, ce phénomène génère de nombreux départs volontaires et, par ricochet, un coût important pour les structures. Au-delà de ce coût, la gestion organisationnelle de cette problématique bouleverse les départements RH et déstructure des équipes dans leur fonctionnement.

Selon plusieurs indicateurs, cette tendance devrait cristalliser l’attention de nombre de départements RH dans les prochaines années. En effet, le turn-over dans les entreprises devient de plus en plus généralisé et inquiétant.

Les symptômes de cette nouvelle tendance sont désormais bien connus et les explications sur les causes de leur survenance se font jour mais, les remèdes quant à eux, font encore défaut …

Parcourir le dossier