L’abondement, un coup de pouce financier proposé par les entreprises

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

L’abondement, un coup de pouce financier proposé par les entreprises

10 mars 2023

Une entreprise est libre d’apporter un soutien financier afin de constituer l’épargne salariale d’un employé. Ces apports se nomment “abondement” et leur montant est plafonné. Ils sont une source d’avantages fiscaux pour le salarié et son entreprise.

Qu’est-ce que l’abondement dans le milieu professionnel ?

L’abondement est une aide financière versée par l’employeur. Celle-ci se retrouve sous la forme d’un versement complémentaire de la part de l’entreprise visant à augmenter la valeur totale des plans d’épargne salariale PEE (Plan d’épargne entreprise) et/ou PERECO (PER Collectif) pour un bénéficiaire/salarié. Cette aide s’inscrit dans le cadre d’un renfort à l’épargne salariale. Son objectif premier est d’encourager les salariés à épargner en interne tout en profitant d’un cadre fiscal avantageux. Du côté des entreprises, l’aide est exonérée de charges sociales patronales.

L’abondement est une aide facultative et définie par une entreprise pour une année civile entière. Il peut être appliqué au titre de la participation, de l’intéressement, des versements des bénéficiaires du plan sur leur épargne salariale ou encore de droits versés sur un Compte épargne temps. Cette aide financière se veut à la fois libre et modulable. En effet, elle peut être reconduite tous les ans et de la même manière par l’entreprise mais aussi modifiée ou supprimée par celle-ci.

Comment fonctionne l’abondement ?

L’abondement est ouvert à tous les salariés qui ont accès au plan d’épargne et dont l’ancienneté est au moins de 3 mois. L’entreprise est libre de choisir un mode de fonctionnement qui lui est propre en termes d’abondement. En effet, le montant total de cette aide financière peut varier selon les versements effectués par le salarié, la nature même de ce versement, l’ancienneté du salarié ou encore du plan d'épargne.

Dans tous les cas, l’entreprise a l’obligation de prendre en charge les frais de tenue de compte du plan salarial de l’employé. Finalement, l’abondement permet à l’employeur de fidéliser les salariés et d’en attirer de nouveaux, d’augmenter leur rémunération et de motiver au quotidien les employés tout en leur permettant de préparer sereinement leur avenir.

L’abondement est un dispositif gagnant pour les deux parties car il peut donner droit à plusieurs avantages fiscaux. En effet, il peut faire l’objet d’une exonération des cotisations de Sécurité sociale, de la taxe sur les salaires et de la taxe d’apprentissage.