Zoom sur le congé de proche aidant

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

Zoom sur le congé de proche aidant

4 octobre 2022

Suspendre son activité professionnelle ou réduire sensiblement son temps de travail est la possibilité offerte par le congé de proche aidant. Comme son nom l’indique, ce dernier permet de venir en aide à un proche touché par une situation de handicap ou une importante perte d’autonomie.

Qu’est-ce que le congé de proche aidant ?

Le congé de proche aidant ou allocation journalière du proche aidant (anciennement “congé de soutien familial”) concerne les salariés du droit privé mais aussi les fonctionnaires, travailleurs indépendants ou demandeurs d’emploi (personne indemnisée au chômage) . Celui-ci permet d’adapter son emploi du temps pendant plusieurs semaines ou mois pour accompagner un proche, qui nécessite une aide ponctuelle, plus ou moins importante selon les cas.

La notion de “proche” peut être associée au conjoint de l’aidant, à son concubin, à la personne avec qui il est pacsé ou à un ascendant. De plus, cela peut également concerner une personne âgée (ou en situation de handicap) avec qui il réside et entretient des liens étroits ou les conjoints collaborateurs d’une exploitation agricole, entreprise artisanale, commerciale ou libérale.

Quelles sont les différentes modalités du congé de proche aidant ?

Le congé de proche aidant est soumis à certaines règles concernant le proche aidé. Effectivement, ce dernier doit résider en France. Son niveau de perte d’autonomie doit être évalué en GIR (groupe iso-ressources) 1, 2, 3 ou 4. Le proche aidé peut également être en situation de handicap avec un taux d’incapacité supérieur à 80 %.

Concernant la rémunération désormais, le montant de l’allocation journalière durant ce congé est forfaitaire. Son montant est calculé sur la base du salaire minimum de croissance. Au 1er janvier 2022, le montant journalier s’élève à 58,59 €. La durée maximale du congé est de trois mois, renouvelable sur un an. L’allocation journalière liée à ce congé peut être versée dans une limite de 66 jours au total pour un aidant au cours de sa carrière professionnelle. Le maintien de l’emploi du demandeur du congé est quant à lui garanti. La demande de congé de proche aidant peut être effectuée en ligne ou via un formulaire papier.

Le congé de proche aidant est un dispositif mis en place par la loi d'adaptation de la société au vieillissement. Ce dernier permet de venir en aide aux proches qui en ressentent le besoin sur une durée limitée dans le temps.