CDI ou CDD ? L’attrait de la flexibilité

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

CDI ou CDD ? L’attrait de la flexibilité

24 novembre 2022

La sécurité de l’emploi laisse petit à petit la place à d’autres aspirations que sont la liberté et la recherche de l’épanouissement. Dans ce contexte, le besoin de flexibilité dans le rapport au travail se fait de plus en plus important.

Pour certains actifs, par choix délibéré et éclairé, le statut de travailleur en CDI ne séduit plus. Les raisons de ce désamour sont diverses mais toutes sont mues par un besoin de flexibilité recherché par de plus en plus de salariés.

La recherche de la liberté

Rester libre est devenu un objectif primordial pour la nouvelle génération d’actifs. Le succès de l’autoentrepreneuriat est un des éléments révélant de cette tendance. De la même façon, le choix de certains de ne pas signer de CDI relève de la même logique.

L’épanouissement professionnel ne passe plus désormais par la sécurisation de l’emploi. Il s'entend maintenant par l’absence de contrainte et d’obligation à subir un patron ou une entreprise. La liberté devient un luxe suprême dans la conduite de sa carrière professionnelle.

La possibilité de changer à tout moment de vie, d’entreprise, d’équipe ou de manager est un des facteurs du désamour de plus en plus assumé du CDI.

Autrefois jugée précaire, ce mode de vie est désormais envisagé comme celui permettant le plus simplement de répondre à des opportunités de carrière. Il permet également de concilier plus efficacement sa vie privée avec sa vie professionnelle.

En outre, refuser le CDI, ou à tout le moins, l’aménager avec son employeur, permet à toute une catégorie de travailleurs de bénéficier de beaucoup plus de latitudes dans la gestion de leur temps.

Dans une époque où la quête de sens est devenue primordiale, la valeur de ce temps est de plus en plus importante. En effet, le temps offre la possibilité de se consacrer à des activités sociales ou environnementales, à sa famille, à une autre activité professionnelle connexe ou encore à soi. Les objectifs poursuivis sont divers mais ont tous une raison d’être similaire : être libre de…

L’absence de signature de CDI permet également de percevoir souvent un salaire plus important. Les différentes primes liées à certains contrats permettent en effet des gains importants en contrepartie de la précarité du régime.

La possibilité d’exercer plusieurs activités professionnelles est également un facteur de hausse des revenus. Aujourd'hui, où la notion de pouvoir d’achat est d’une importance de plus en plus primordiale, ces éléments sont des arguments majeurs en faveur de cette tendance.

Un choix difficile

Ouvrir le « champ des possibles » est donc le facteur de motivation essentiel du changement de mentalité et de priorités qui s’opère. Mais ces gains substantiels ne sauraient occulter deux facteurs limitant à cette liberté convoitée :

  • Le premier réside dans le fait que l’accès aux contrats d’intérim ou à des contrats aménagés n’est souvent possible que pour une catégorie restreinte de la population et réservé à des secteurs très précis de fonctions. En effet, l’âge est un facteur déterminant et force est de constater que les possibilités s’amoindrissent en vieillissant.
  • Le second facteur est lié à la difficile négociation auprès des banques dans le cadre d’un achat immobilier en l’absence de contrat en CDI. Ce point fondamental impose un mode de vie particulier qu’il est incontournable de prendre en considération.

Lorsque le choix de ne pas signer de CDI est délibéré, les inconvénients inhérents sont librement acceptés. Toutefois, dans la plupart des cas, ce mode de salariat empreint de précarité (CDD, etc.…) est subi par toute une catégorie de population dans un grand nombre de secteurs d’activité.