Gérer le recrutement, la fidélisation et l'engagement en 2022

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

Gérer le recrutement, la fidélisation et l'engagement en 2022

2 août 2022

Deux ans après le début de la crise Covid, nous identifions plus clairement les tendances RH à long terme liées aux changements d'habitudes de travail. Les entreprises et les départements RH ont dû repenser leurs activités à l'heure du travail à distance et du changement des priorités des candidats. 2021 a été une grande année pour les HRtech, avec de nombreuses levées de fonds réussies, dont certaines réalisées par des sociétés du portefeuille (360 Learning a levé 200 millions d'euros, Skello a levé 40 millions d'euros). Les HRtech ne sont plus exclues des " super " levées de fonds : en octobre 2021, Personio, la plateforme allemande d'automatisation des flux de travail pour les PME, a levé 270 millions de dollars pour une valorisation de 6,3 milliards, devenant ainsi l'une des startups les plus valorisées d'Europe.

Dans cette édition de notre cartographie HRtech, nous avons choisi 172 startups qui se concentrent sur différents domaines :

Le recrutement (sourcing et évaluation : 41 startups),

Le travail temporaire (23 startups),

La gestion de la main-d'œuvre (engagement des employés, analyse des données, optimisation des performances, paie et avantages sociaux, formation : 108 startups).

NB : Nous n'avons pas inclus les startups sur le Futur de l'espace de travail dans ce mapping

Le recrutement est le premier défi des RH

Selon le rapport RH édition 2022 de Tissot et Payfit, le recrutement figure parmi les trois premiers défis des RH, avec la gestion de la crise Covid-19 et la rétention des employés existants.

La guerre des talents fait rage. Pour aider les entreprises à recruter, les entreprises HRtech proposent différentes solutions pour trouver le bon candidat au bon moment. Les méthodes traditionnelles de sourcing sont couplées avec :

Des solutions de marketing et de recrutement programmatique (Bonanza, Hiresweet, Seeqle) : les offres d'emploi sont diffusées sur le web et sur les médias sociaux grâce à des algorithmes de recommandation.

Des solutions de cooptation (Trusty, Keycoopt, Basile racheté la semaine dernière par HelloWork) : les entreprises s'appuient sur les réseaux des employés existants pour trouver les meilleurs candidats potentiels.

La diversité est de plus en plus une priorité absolue. Chaque One, 50 in Tech ou Chance travaille sur l'inclusion des femmes, des minorités ou des réfugiés dans les processus de recrutement.

Une fois que les candidats ont postulé, les recruteurs doivent évaluer leur personnalité et leurs compétences. Les entreprises tentent de trouver des solutions plus efficaces et moins biaisées que les CV traditionnels pour évaluer les candidats :

Les solutions de rapprochement des candidats (HrFlow.ai, JobyPepper, Jobgether) facilitent le processus de recrutement en rapprochant automatiquement les candidats des offres, sur la base de l'expérience, de la personnalité, des perspectives de carrière, en exploitant la puissance de l'IA.

Les solutions d'évaluation (Maki, Goshaba) évaluent les compétences dures et/ou douces des candidats par le biais de tests et de jeux.

Le bien-être des employés est une priorité absolue pour la rétention des talents.

Aux États-Unis, la crise Covid-19 a mis en lumière les "bullshit jobs" (conceptualisés par David Graeber en 2018) et a déclenché la Grande Démission : 38 millions d'Américains ont démissionné en 2021.

Ce nouveau contexte a dialysé l'importance du bien-être des employés et les startups proposent différentes solutions pour améliorer la rétention des talents :

En améliorant " l'expérience employé " lors de l'onboarding ou d'autres moments clés (HeyTeam, Workelo). Les employés bénéficient du même niveau d'attention que les clients.

En permettant une meilleure communication au sein de l'entreprise, pour créer une cohésion et une meilleure culture d'entreprise (RandomCoffee, Zest).

En s'occupant de la santé et de la sécurité des employés, qu'il s'agisse de la santé mentale (MindDay, Moka.care, Teale) ou de la santé physique (Kiplin).

En donnant aux employés la possibilité de prendre des initiatives au sein de l'entreprise (Teamstarter) ou à des fins externes, notamment des causes environnementales ou sociales (Vendredi, MicroDon).

Ce qui compte, c'est comment l'employé se sent et s'il est engagé au travail. L'eNPS (employee Net Promoter Score) reflète l'opinion des employés et permet aux RH et aux managers de prendre des décisions pour améliorer la qualité de vie au travail (Supermood, TeamMood).

Pour retenir les talents, les entreprises doivent se pencher sur la gestion des carrières et des compétences. Nous avons investi dans Neobrain (20 M€ en janvier 2022) avec notre fonds La Poste Ventures, qui permet une mobilité interne plus efficace, en déployant les bonnes compétences sur les bons projets.

Les salariés sont de plus en plus attentifs à leurs avantages sociaux. En plus des avantages traditionnels, nous avons créé deux nouvelles catégories d'avantages dans cette cartographie :

Les solutions de rémunération à la demande (Rosaly, Spayr, NessPay, Stairwage) permettent aux employés d'accéder à leur salaire au fur et à mesure qu'ils le gagnent pour améliorer leur bien-être financier.

De nouvelles liquidités ou jetons pour les employés (Caption, Futurz, Semper) offrent aux employés de nouvelles options de liquidité et aux entreprises de nouvelles possibilités d'encourager les employés.

Le travail hybride est désormais courant

La crise du Covid-19 a accéléré la numérisation de l'espace de travail. Le travail hybride est la nouvelle normalité. De nombreuses startups HRtech saisissent cette opportunité en proposant des outils pour faciliter la gestion des équipes hybrides et augmenter leur productivité. Cela va de l'organisation facile de réunions et de rencontres collaboratives (Letsmeet, Klaxoon, Aster) aux outils de gestion d'espaces de travail et de projets (Slite, Get collective).

Le désir de flexibilité va plus loin pour certaines personnes qui passent du travail salarié au travail en freelance. Le segment de la main-d'œuvre temporaire occupe toujours une place importante dans cette édition de la cartographie :

Les places de marché pour freelances (Malt, Bruce, StaffMe pour les étudiants).

Solutions de dotation en personnel sur différentes verticales (Hublo ou Medelse pour les hôpitaux) ou solutions de planification (Skello).

Des outils pour s'organiser en tant que collectif (Collective.work).

Des solutions pour gérer le statut et accéder aux avantages (Jump, Wemind) qui visent à donner aux freelances des avantages similaires à ceux des salariés.

Les RH ont besoin des bons outils et des bonnes données pour être plus stratégiques.

Les équipes RH disposent désormais de nombreuses solutions pour automatiser la paie, gérer les absences, stocker les données des employés... Cela leur permet de se concentrer sur des tâches plus stratégiques comme la qualité de vie au travail, la formation, la gestion des carrières et des compétences (même si les tâches administratives représentent encore 63% de leur temps selon Tissot et Payfit). Mais ils doivent aussi faire face à une complexification de leur métier avec une diversification des missions et une multiplication des outils et des données.

Nous avons donc ajouté la nouvelle catégorie de Benchmark & Analytics dans notre cartographie 2022. Elle regroupe les entreprises qui s'attaquent au besoin de visibilité et de données exploitables. 70% des dirigeants d'entreprises citent le People Analytics comme une priorité absolue. Des startups développent des solutions pour rassembler des données fragmentées et inexploitées et fournir de nouveaux types d'insights et de benchmarks. Figures, par exemple, est rapidement devenu la référence en matière de repères salariaux, tandis que Reflect construit une plateforme d'analyse des personnes axée sur le partage des données et les repères.

L'année dernière a été riche en événements pour les technologies des ressources humaines et nous pensons que les sociétés de capital-risque vont continuer à parier sur elles. Nous voyons des opportunités massives dans certaines tendances lancées cette année, telles que l'analyse des personnes, les nouveaux avantages pour les employés "clients" et les solutions favorisant la diversité et l'inclusion par le biais de recrutements impartiaux.

Cet article est une traduction française de “ managing-recruitment-retention-and-engagement-in-2022” écrit par Clémentine Lemoine & Majdoline Wahbi.