Votre ordinateur personnel en télétravail a été touché par une intrusion, que faire ?

La mise en télétravail forcée, des salariés du secteur tertiaire en particulier, entraîne des risques. Car nombreuses sont les entreprises à avoir dû improviser du jour au lendemain pour que leurs collaborateurs puissent travailler à domicile

La mise en télétravail forcée, des salariés du secteur tertiaire en particulier, entraîne des risques. Car nombreuses sont les entreprises à avoir dû improviser du jour au lendemain pour que leurs collaborateurs puissent travailler à domicile.

Certains d’entre eux, déjà habitués à ce mode de fonctionnement, ont pu démarrer immédiatement avec un ordinateur dont ils ne se servent que pour cet usage. À l’inverse, les collaborateurs qui n’étaient pas encore rôdés au télétravail, de manière ponctuelle ou régulière, ont dû faire avec les moyens du bord. En effet, il n’a pas été possible pour toutes les entreprises de fournir le matériel informatique nécessaire dans un temps aussi court. Et les problèmes de sécurité se sont multipliés, en particulier avec les outils de visioconférence.

Les risques d’un virus ou du phishing (hameçonnage), avec l’intrusion dans les données de l’entreprise, se sont accrus avec le confinement. Il suffit aux escrocs de vous envoyer un e-mail usurpant l’identité d’un collègue ou d’un supérieur pour, notamment, tenter une fraude au virement. Plus fréquemment, et dans ces circonstances de crise, ils parviennent à voler les données sensibles ou encore à demander une rançon, menaçant de les effacer ou de les divulguer.

Si vous avez été victime d’une extorsion de ce type, ou si vous pensez que l’intégrité des données a été touchée, appelez immédiatement votre supérieur hiérarchique. Mais avant d’en arriver là, mieux vaut prévenir, notamment avec les conseils de base :

  • Sécurisez le mot de passe de votre wifi pour empêcher les intrusions dans le réseau.
  • Mettez à jour votre logiciel antivirus et tous vos outils informatiques.
  • Vérifiez plutôt deux fois qu’une les messages que vous recevez, surtout lorsque ceux-ci sortent du cadre habituel de la collaboration (par téléphone, par messagerie interne, etc.).
  • Évitez, dans la mesure du possible, une utilisation autre que professionnelle sur votre poste de travail.