Pharos : la plateforme de signalement des dérives d’internet

Ce portail permet de signaler des contenus ou des comportements illicites auxquels les internautes pourraient être confrontés ou témoins

Service méconnu du grand public, la plateforme PHAROS (acronyme de Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements sur internet créée en juin 2009) est de libre accès et particulièrement précieuse. Afin qu’internet “demeure” un espace d’échanges et de communication où le respect de la loi et d’autrui soit la norme, les pouvoirs publics ont créé un portail permettant de signaler des contenus ou des comportements illicites auxquels les internautes pourraient être confrontés ou dont ils pourraient être témoins.

La plateforme offre un double service : 

  • En premier lieu, elle est une source d’information pour différents types d’internautes. Les parents peuvent y trouver des informations pour protéger leurs enfants et sécuriser les outils qu’ils mettent entre les mains des plus jeunes. Ces mêmes jeunes peuvent appréhender les risques auxquels ils pourraient être exposés grâce à des explications claires et accessibles. De plus, des conseils généraux pour la protection de ses outils digitaux et les bons comportements en matière de protection sont expliqués sur le site.
  • Enfin, elle est surtout un espace de signalement précis dont la mise en œuvre se décline sous forme d’étapes successives permettant de prendre en compte toutes les situations illicites qui pourraient nécessiter un signalement : injures, escroqueries, menaces, incitations à la violence etc…

Une équipe de policiers et des gendarmes affectés à la plateforme Pharos vérifient les contenus et comportements signalés et les qualifient le cas échéant en infractions, puis, alertent les services compétents pour qu’une enquête soit ouverte sous le contrôle du procureur de la République.