L’intrapreneuriat pour encourager l’autonomie et les initiatives

Ces dernières années, l’intrapreneuriat s’est fait une place de choix dans les entreprises. Et pour cause, cette méthode qui a vu le jour dans les années 70 présente de multiples avantages pour les salariés comme pour les employeurs. Dans un contexte où un jeune diplômé sur deux souhaite créer son entreprise, l’intrapreneuriat apporte aux salariés le meilleur des deux mondes.

Une méthode novatrice qui fait écho à l’évolution du monde du travail

De plus en plus d’entreprises adoptent l’intrapreneuriat et l’érigent au rang de véritable philosophie. Cette méthode répond à l’envie de nombreux cadres de prendre leur indépendance et de travailler sur des projets qui ont du sens.

L’intrapreneuriat souligne le fait de valoriser l’entrepreneuriat au sein même d’une entreprise. Cela signifie que les salariés ont la possibilité de développer des projets novateurs à l’intérieur de leur structure de travail, et ce, avec une autonomie importante. De grandes responsabilités incombent alors à l’employé, et requièrent de sa part des qualités telles que l’inventivité, la proactivité et la capacité à prendre des initiatives.

Des avantages non négligeables pour les entreprises

Pour les salariés, cette méthode offre la satisfaction de construire un projet de A à Z tout en conservant la sécurité de l’emploi. C’est aussi un moyen de mettre en lumière certains atouts.

Du côté des entreprises, l’intrapreneuriat joue aussi un rôle important. Il permet de lutter efficacement contre le turn-over des employés,qui auraient en tête de troquer le salariat contre l’entrepreneuriat. C’est également un moyen supplémentaire pour augmenter l’innovation et la productivité au sein d’une structure. Enfin, c’est une manière de moderniser l’image d’une entreprise, notamment auprès des jeunes diplômés.

Bien qu’il laisse aux salariés une grande part de liberté et d’indépendance, l’intrapreneuriat illustre avant tout une construction préparée, réfléchie et encadrée d’un projet.

Aujourd’hui, 72% des cadres se disent intéressés par l’intrapreneuriat. Ses bénéfices ne sont en effet plus à prouver ! La méthode a déjà porté ses fruits auprès de groupes renommés tels que la Poste, la RATP ou le Crédit Agricole.