La revalorisation tant attendue de la rémunération des stagiaires

Les jeunes sont les plus fragiles face à la crise actuelle. Le gouvernement entend leur appel et souhaite les accompagner au mieux dans cette situation économique délicate. Cette première revalorisation en 30 ans est un premier pas !

La rémunération des stagiaires de la formation professionnelle stagnait depuis plus de trente ans. Dans le cadre du plan “1jeune, 1solution”, le décret du 29 avril 2021 change la donne. Il propose un tout nouveau système pour rémunérer les stagiaires, effectif dès le 1er mai 2021. Explications.

Trois catégories de rémunération selon l’âge du stagiaire

Tous les participants à un stage pourront prétendre à une nouvelle rémunération revalorisée, en fonction de leur âge :

  • 200€ par mois entre 16 et 18 ans (130€ auparavant).
  • 500€ par mois pour les stagiaires de 18 à 25 ans (contre 300€).
  • 685€ par mois pour les stagiaires de plus de 26 ans (elle était de 401€ ou 652€ jusqu’à présent).

La rémunération de 685€ est également prévue pour les personnes veuves, divorcées, séparées ou célibataires avec des enfants à charge ainsi que les travailleurs handicapés en recherche d’emploi.

Des modalités de rémunération simplifiées

La revalorisation est accompagnée d’une simplification de la rémunération, définie par le décret n°2021-521. Les délais d’attente sont réduits et le dispositif s’étend à toutes les personnes en recherche d’emploi qui suivent un programme d’accompagnement financé par le PIC.

Un projet qui s’inscrit dans un plan de relance global

L’emploi fait partie des grandes priorités du gouvernement. Cette revalorisation répond aux difficultés financières des jeunes, qui les empêchent souvent d’accéder à la formation. Pour le Ministère du Travail, cette initiative est la première d’une longue série. En 2021, la “Garantie Jeunes universelle” devrait notamment s’étendre à près d’un million de bénéficiaires. Ce dispositif permet d’offrir une aide financière mais aussi un accompagnement personnalisé vers l’emploi.

Les jeunes sont les plus fragiles face à la crise actuelle. Le gouvernement entend leur appel et souhaite les accompagner au mieux dans cette situation économique délicate. Cette première revalorisation en 30 ans est un premier pas !